Michael clarke duncan

Je suis fatiguée, patron

Le 11/09/2022 0

Je suis fatiguée Patron

Je suis fatiguée de me battre. Cette phrase extraite du film "La ligne verte" avec Tom Hanks et Michael Clark Duncane revient  comme un leitmotiv depuis plusieurs jours. Même si cette semaine par téléphone, j'ai dû faire face à l'inertie et même la mauvaise volonté de certaines personnes , le plus difficile pour moi est de me "battre" pour promouvoir le roman. C'est comme si je criais dans le désert, comme si depuis le début de l'année, le roman issu du coeur et de mon Etre entier représentait très peu d'intêret, hormis pour quelques rares Etres.

Dans le livre "Le Trésor de Fémicoeur", je me projette dans le rôle d'Amélie.De manière imagée et allégorique, j'explique l'origine d'une des deux maladies autoimmunes qui m'accompagnent au quotidien . En résumé, ces maux physiques provoquent des incessants conflits intérieurs, qui se projettent à l'extérieur.  La première, le lichen sclérosant,  un des héritages de la lignée maternelle détruit la muqueuse du périnée, de cette manière, elle occasionne des démangeaisons, voire des douleurs.  En ce moment, elle est en latence grâce à des soins quotidiens et de nombreuses prises de conscience. La seconde, apparue à l'adolescence détruit la mélatonine de l'épiderme et donne à ma peau de nombreuses taches blanches très visibles quand je suis bronzée. Chaque jour, et ce depuis deux semaines,  j'écoute "Beauté Jeunesse" de Jean-Jacques Gangnant qui devrait apporter un réconfort et un bien être aux muqueuses. J'écris au conditionnel. Car une grande tante paternelle revient à la conscience. Cette soeur de mon grand père paternel souffrait aussi du vitiligo. Comme moi, elle avait une soeur et trois frères et dans cette fratrie, règnait la discorde. Je connais très peu de choses de cette lignée car mon parrain gazé dans les tranchées en 14-18 est décédé quand j'avais 4 ans. Je suis fatiguée de me battre , patron.

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam